Pourquoi parler de cette phobie au nom étrange ?

Il s’agit de la peur du regard des autres. Sans dire que toute personne qui n’ose s’exprimer en public ou faire quelque chose parce qu’elle est blemmophobe, je fais le constat parmi mes clients d’un manque récurrent d’estime pour soi. Dire que l’on a peur de ce que les autres vont penser est une chose, savoir comment dépasser cette peur, est une autre affaire.

Il est souvent nécessaire d’aller chercher dans l’histoire de la personne pour l’aider à prendre conscience de l’origine de cette peur. Ensuite on va travailler à redonner de la confiance et de l’estime pour soi afin de s’affranchir de cette peur et d’oser dire qui on est réellement sans peur, sans revendication non plus mais pour vivre apaisé et en harmonie avec ce que l’on est fondamentalement.

Bien sûr, cette phobie est plus gênante quand on a un métier ou une fonction qui nécessite que l’on expose un point de vue, une façon de faire mais elle enquiquine aussi un dirigeant d’équipe qui craint pour son image auprès de ses collaborateurs ou de ses co-équipiers et qui se surprend à prendre les décisions pas nécessairement conforme à son système de valeurs.

Il est urgent de prendre soin de soi et d’oser s’affirmer pour être libre.

Lire l'article.

 

Date: 
Jeudi, 17 janvier, 2019
Image: 
Blemmophobie ou la peur du regard des autres

DU-RAMA

certification-coaching

emcc